Quand je vous dis que le le cabernet franc est un grand cépage. Vous ne me croyez pas ? Alors commencez par déguster les Saumur Champigny de chez Thierry Germain (déjà bu ici et ) puis le simple Chinon de chez Alliet (déjà bu ici) et alors vous comprendrez que ce cépage toujours connu dans son rôle de « sparing partner » du Merlot en Bordeaux est capable d’aller sur le ring de la dégustation seul et de vous lancer quelques crochets du gauche que votre palais saura recevoir.

Pour rappel les armes de ce vigneron semblent connus de tous les grands amateurs: vieilles vignes (entre 40 et 70 ans) sur un terroir argilo-calcaire exposé plein sud. Choix d’une culture saine: labours, faibles rendements et vendanges manuelles.

Verdict: au nez de légères notes poivrées et des sensations d’aisance de légéreté. Ce n’est pas un vin avec un nez opulant. En bouche, dès le départ c’est assez nerveux et vif avec peu de tannins. Ensuite le vin gagne en amplitude et occupe tout l’espace possible dans le palais.

Plus d’infos sur le vigneron ici

dejabu avec :

Une quiche lorraine et salade

attention à la vinaigrette de la salade qui peut modifier les sensations du vin.

Merci ARNAUD pour ce cadeau.