Certains vignerons ont une telle réputation que le prix de leurs quilles s’envole. Mikulski est de ceux-la. Pourquoi: les quantités de vins qu’il produit sont limitées. Par exemple: il fait 10.000 bouteilles de son Meursault, mais seulement 400 bouteilles de son Meursault 1er cru « Les Gouttes d’or« . Autant dire qu’en avoir une est combat et boire cette quille chez des amis relève du miracle…
Depuis le temps que j’entends parler de ce vigneron par ceux qui l’ont déjà bu... « Magnifique avec une superbe tension et de la minéralité plein la bouche c’est vraiment un grand vin« … Mais quand même 188 euros au restaurant l’Arôme pour un Meursault 1er cru « les Poruzots ». (ici) !!!  (à noter une belle adresse à Volnay où ses Meursault sont entre 50 et 60 euros ici).
image
Alors pourquoi je commence par le Bourgogne Aligoté de chez lui ? Parce que je l’ai trouvé à 12 euros chez mon caviste…. Ou comment gouter Mikulski pour pas trop cher… « Ce vin est issu du cépage Aligoté et produit sur deux parcelles plantées en 1929 et 1948. Les rendements sont maîtrisés, le vin est élevé en cuves sur lies pendant 6 mois. Il est mis en bouteille en Juillet pour préserver le fruit » dixit le site web du vigneron (ici). Et il en produit 12.000 bouteilles par an. Verdict: Couleur simple et peu de nez alors qu’en bouche il y a une vraie spécificité: quelque chose de dur, ferme un côté assez « dark » qui donne un petit plus à ce vin énormément sur l’acidité. Il faut impérativement le laisser remonter en température pour que la palette aromatique s’exprime amplement. Vraiment bien.
 20151212_202535511_iOS