Il a « dejabu » quoi le week-end dernier ?

Comme beaucoup d’entre vous, l’arrivée du week-end est une bonne raison pour ouvrir plusieurs bonnes bouteilles entre amis le temps d’un repas. Animé par l’esprit du partage et de la convivialité de ces moments, j’ai décidé de vous faire part de mes découvertes et/ou de mes déceptions lors de mes dîners. Vous apprendrez ainsi, je l’espère, quelques informations le parcours gustatif d’un amateur (l’ordre des vins, les plats dégustés etc…). Bonne lecture.

20151205_201613891_iOS

Champagne Pascal DOQUET Grand Cru (Le Mesnil sur Oger) Blanc de Blanc

Je ne suis pas un grand amateur de Champagne, il m’arrive parfois de faire un post sur une découverte (par exemple ici ou ). Ce soir-là, un véritable amateur de Champagne avait apporté deux quilles de sa cave. Verdict: une vraie douceur, un côté accessible avec de la finesse et de la longueur.

20151205_201556250_iOS

Champagne Jacquesson cuvée Extra-Brut 2004 Blanc de noir

Un nez plus court que j’imaginais mais en même temps on est sur de l’extra brut. Avec le temps, il se réchauffe et vraiment il récupère de la longueur en bouche mais ce n’est pas acquis dès l’ouverture. Par nature, il a une petite amertume, un côté austère qui est est très agréable et qui à mon avis est sa signature. Un champagne d’amateur et de connaisseur car il ne se laisse pas facilement dompter. Je pense qu’on l’a ouvert trop tard avant de le déguster car sur la fin il gagnait encore en amplitude et en complexité.

20151205_214819258_iOS

La Grange des Pères 2008 Blanc

Bien sûr, le petit jeu de mes amis c’est de servir un vin comme celui-là à l’aveugle et de nous laisser mariner un bon ¼ d’heure dans le noir. C’est assez difficile pour ceux qui doivent deviner et assez jubilatoire pour celui qui sait. Je vous le recommande. Verdict : Sans doute la plus belle claque dégustée ce soir là. D’abord ce qui surprend c’est la couleur dans le verre, un côté ambré, comme si le vin était vieux alors que 2008….c’était hier…..pour un vin. Des appuis de vieux clos Vougeot 2001 (dejabu ici) mais aussi de Condrieu (déjabu ). Au nez c’est là Bourgogne, en bouche c’est le Rhône…dans votre tête c’est le paradis.

20151205_212519016_iOS

Echézaux Grand Cru 2009 rouge de chez Jean-Marc MILLOT

Idem pour le vin suivant, le petit jeu de mes amis s’est poursuivi… Verdict: Je n’aurais jamais reconnu ce vin c’est évident. Une fois que l’on sait qui est le vigneron et son terroir, c’est assez surprenant. En effet, j’aurai imaginé ce vin assez puissant avec du corps et un peu trop d’alcool alors qu’en réalité il avait surtout de l’esprit et de la finesse. En bouche, il garde encore des surprises pour ceux qui auront la chance de le déguster dans plusieurs années.

Les autres vins j’en parlerai une autre fois….

Dejabu avec :

Petits fours

Plateau de Fromages

Dessert de chez la Meringaie

http://www.champagne-doquet.com

http://champagnejacquesson.com/fr

http://www.larvf.com/,domaine-de-la-grange-des-peres,12641,401270.asp

http://www.divine-burgundy-wine.com/wine_producer-jean_marc_millot-cote_de_nuits-70.htm