Le vin est parfois comme un jeu des 7 familles…

Dans la famille Graillot il y a le père Alain et le fils Maxime et leurs vins ne sont pas indentiques déjà bu ici et

Dans la famille Ravaut il y a le père « Pierre » ou le fils « Gaston » à moins que ce soit l’inverse car cela dépend de quelle génération on parle (plus d’infos ici).

DSC_0298

dans la famille ravaut, si votre père s’appelle Pierre alors, le fils s’appellera Gaston.

Même chose pour les vins de chez De Montille où il est important de savoir si l’on parle des vins du père ou de ceux de la fille et du fils et cela même si le père (Hubert) a réjoint le ciel.

 

Alors, avec le temps, après lecture d’une carte des vins au restaurant, vous serez obligés de poser la question suivante: « je vois que vous avez un Crozes de chez Graillot, mais c’est Graillot « père » ou bien Graillot « fils » car, vous ne l’avez pas précisé…« .

Est-ce que cette question est du snobisme ? Absolument pas c’est de la précision au même titre que l’année sur la bouteille.

Pour « Chave » c’est « un poil » plus « compliqué »: Gérad Chave est le vigneron du Domaine Jean-Louis Chave (plus d’infos ici) secondé maintenant par son fils Jean-Louis. C’est une tradition qui remonterait à 17 générations (tiens tiens comme pour les Ravaut). L’autre domaine c’est la SCEA CHAVE Père et Fils et son vigneron (gérant) s’appelle Yann Chave (plus d’infos ici).

Saint-Joseph 2009 de chez Jean-Louis CHAVE @ London

Une bonne bouteille partagée avec de bons amis. Merci Arnaud.

 Verdict: Nez magnifique. En bouche, c’est vraiment très précis très droit et cela malgré le fait qu’il avait encore le frein un peu serré (les tannins sont bien présents). Mais, la vraie découverte est que la Syrah peut avoir des notes anisées/mentholées assez puissantes. Je me demande ce que tout cela donne en le laissant 10 ans de plus en cave…..

 

 Notre local se situe dans une rue discrète du 11ème arrondissement tout proche du point de rencontre de l’Avenue de la République, le Boulevard Richard Lenoir, la Rue Jean Pierre Timbaud et la Rue Oberkampf Les alentours visibles sont en plein renouveau et suivent une voie qualitative  

© Victor Pugatschew

Hermitage 2007 de chez Yann CHAVE @ BOTANIQUE

 

Verdict: Quelle surprise ! Il y a eu plusieurs étapes, apporté trop frais (du fait de sa conservation en cave), le vin avait en bouche un côté très droit et concentré. Cependant, déjà un équilibre et une longueur absolument fabuleuse. Avec la remontée en température il y a d’abord eu une étape assez désagréable où l’on sentait énormément l’alcool et les tanins comme s’il était trop puissant pour mon palais, ensuite, on a retrouvé les appuis du début mais, l’élégance, la finesse en plus. Très agréable. Un grand et bon moment dans un lieu magique:

Le_botanique_20.jpg

© Victor Pugatschew

 

Botanique Restaurant

71, rue de la Folie-Méricourt 75011 Paris

Metro : Oberkampf, Parmentier, République

Tel : +33 (0) 1 47 00 27 80