Si tu ne peux pas aller en Corse, laisse la Corse venir à toi…

20151128_194331000_iOS

Patrimonio Blanc 2014. Il faut se méfier de son nez car le côté fruité n’est pas représentatif…. Il y a une belle finesse dans ce vin avec une belle amertume en fin de parcours en bouche. Je suis vraiment impressionné.

S’il y a bien une région complétement sous-estimée par les amateurs de pinard, c’est bien la Corse.

Il y a de quoi être jaloux des vins de l’ile de beauté. Et encore, avec l’appellation Patrimonio, je ne parle que du nord de l’ile, (276 hectares), au pied du Cap Corse sur des coteaux calcaires argileux autour du golfe de Saint Florent.

Ah… je sens déjà votre visage qui s’affine aux souvenirs de tous ces lieux qui font réver…

L’agence qui représente ce vigneron m’a envoyé  ces vins pour les déguster. Il m’a fallu ensuite trouver des amis avec qui les partager….

Il est important d’évoquer les particularités climatiques de la Corse: Un climat montagnard et marin à la fois: la différence de température entre la chaleur du jour (2750 heures de soleil par an) et la fraicheur de la nuit limite une maturité rapide des raisins ce qui tempère les excès du climat. De plus, la région de Patriomonio est fortement exposée aux vents de nord-est. Ce vent a un effet bénéfique sur les vignes puisqu’il chasse l’humidité et évite de nombreuses maladies aux raisins. Attention, l’humidité n’est pas un défaut car elle permet à la vigne de ne pas subir la sécheresse lorsqu’il y a un ensoleillement important.

Donc tout est une question de mesure et d’équilibre.

Alors bien sûr comme à chaque fois que l’on ne connait pas une région, il faut s’armer d’un peu de curiosité, être capable de déchiffrer les noms des cépages autochtones: pour les blancs, le Vermentino par exemple (cépage surtout italien que l’on trouve de la Ligurie jusqu’au nord-ouest de la Sardaigne) ou bien le Bianco Gentile que j’ai pu déguster avec un vin de chez Antoine Arena (déjà bu ici).

Pour les rouges le Nielluccio (utilsé ici à 90% pour le Patrimonio rouge d’Yves LECCIA les 10% étant de la grenache), le Sciaccarello et le Vermentino . Une fois que l’on a compris le rôle du climat et les cépages il faut laisser les grands vignerons s’exprimer. Yves LECCIA en est c’est sûr !!!! Une belle préférence pour son blanc Patrimonio 2014.

20151128_194312000_iOS

Patrimonio rouge 2012. Nez assez léger, fragile, comment cela est possible ? j’imaginais un vin puissant et lourd. En le dégustant je découvre des puissants tannins mais peu de longueur. Je vous recommande de l’ouvrir au moins 1h avant ou de le carafer (le temps de déguster le blanc). J’imagine que déguster un vieux millésime doit être magnifique pour voir comment les tannins évoluent avec le temps… Un 2008 ? un 2005 ?

http://www.yves-leccia.fr

Domaine Yves Leccia

Lieut-dit Morta Piana

20232 Poggio Oletta

20151128_220220000_iOS