Sur le ban de la cité médiévale de Bergheim (ici), le vignoble court sur la face sud du mamelon du Grasberg, en pente assez forte, à une altitude de 220 à 320 m (…) Par son unité et sa typicité, le vignoble, d’une superficie de 35,06 ha, privilégie le Gewurztraminer et le Riesling. (…). L’accord parfait entre un corps puissant et viril, une expression aromatique fine et subtile, distinguent les Grands Crus Altenberg, vins gastronomiques par excellence.

 

Voici le 7ème et dernier test sur le millésime 2013 de la maison Biecher & Schaal. Un vin en complantation Riesling et Gewurztraminer. Mais, c’est quoi la complantation ? réponse rapide: « (…) cultiver différents cépages sur une même parcelle, dans laquelle contrairement à l’assemblage, les différents raisins sont vendangés en même temps (…) » (source ici) J’ai retrouvé le décret officiel (ici).

La spécificité de ce grand cru est qu’il est composé d’un sol marno-calcaire c’est à dire l’association d’une roche lourde ayant peu de minéraux et de l’argile qui fixe les éléments nutritifs et permet de conserver l’eau dont la vigne a besoin. C’est l’un des sols idéal en Alsace car il est bien équilibré et les vignes résistent bien aux périodes sèches. La petite particularité de ce grand cru est que son sol est peu profond et donc les racines peuvent capter, en l’espace de 5/10 ans, ces spécificités alors que sur de nombreux sols d’Alsace, il faut attendre au moins 15 ans avant d’obtenir des vignes ayant leurs racines profondément ancrées dans le sol.

Verdict: en général, si on aime le Riesling, les Gewurztraminer ne sont pas nos vins préférés car trop généreux et manquant d’acidité. Avec ce vin qui est une conplantation Riesling & Gewurztraminer on arrivait à la fin de l’exercice et je dois avouer que je n’avais plus le palais pour l’apprécier. Mon sentiment est que malgré une belle nervosité en bouche, le côté « Gewurzt » de ce vin prend le dessus à l’évidence. Il s’est bien associé avec les fromages à pâte dure de type brebis corse. Mais, sur nos desserts acidulés (le fameux Équinoxe à base de crème légère à la vanille Bourbon, caramel beurre salé, croustillant praliné au spéculoo) et une tarte au citron, l’association n’était pas adaptée.

http://www.biecher-schaal.com