Le monde du vin est plein de surprises.

Elles sont belles lorsque l’on découvre que certains pétillants de Loire sont d’une finesse incroyable avec un goût tellement équilibré, des bulles tellement fines, qu’ils peuvent vous faire oublier de nombreux Champagnes. Ce fut le cas pour ce vin effervescent en assemblage chenin/chardonnay/cabernet-franc (déjà-bu ici).

Mais, elles sont parfois plus désagréables lorsqu’on découvre que ce vin fétiche est « bradé » par Monoprix pour (je suppose), libérer de la place dans ses rayons. Habituellement, ce vin est en vente entre 12 et 22 euros (pour ceux qui peuvent en avoir), ce qui pour un vin de Loire (pétillant de surcroit), est exceptionnel. C’est le travail d’une vie. Certaines Epiceries peuvent avoir peur (ici à 22 euros aux Galeries Lafayettes).

Bien sûr, le consommateur que je suis a sauté sur l’occasion unique d’avoir ce vin à un prix aussi bas. Mais, lorsque l’excitation redescends, lorsque les bouteilles sont vidées avec mes amis, il reste un goût amer en bouche. Je ne me sens plus capable d’acheter ce vin au prix caviste. Le fait de voir un produit aussi reconnu « soldé » au prix d’un (mauvais) Vouvray pétillant a complètement détruit son image pour moi.

Moins de 4 euros chez Monoprix!!!!!

A toi Thierry Germain, pour être tout à fait honnête: « (…), tu m’as déçu, mais alors beaucoup déçu… »

http://www.rochesneuves.com