Grand Crus de Bourgogne 2014 @ Clos Vougeot from dejabu.fr on Vimeo.

Bien que mon corps n’ait que très peu bougé, boire du vin ce soir là, était un voyage. Mon palais s’est envolé vers des terres inconnues que je souhaite à tous de traverser : Les terres des Grands Crus de Bourgogne. Cerise sur le gâteau, la soirée avait lieu au Clos de Vougeot.

Ch‚teau du Clos Vougeot, Bourgogne

photo rotary-beaune.com

Car, c’est bien là le point commun de toute cette dégustation goûter des Grands Crus de Bourgogne en blanc sur le millésime 2011 ensuite passer à table avec d’autres Grands Crus plus anciens.

17 Grand Crus Blanc 2011 : Chablis et Côte de Beaune

Chablis Les Clos (Simonnet-Febvre, Louis Moreau, Joseph Drouhin, William Fèvre),

Chablis Les Preuses (Jean-Marc Broccard),

Chablis Valmur (Henri de Villamont, Jean-Marc Broccard),

Chablis Vaudésir (Henri de Villamont, William Fèvre, Louis Moreau),

Corton Charlemagne (Louis Jadot, Corton-André, Louis Latour),

Corton Vergenne (Chanson Père et Fils),

Corton (Jacques Parent),

Batard Montrachet (Jean-Marc Boillot, Olivier Leflaive),

Chevalier Montrachet (Bouchard Père et Fils)

Je ne suis qu’un amateur, et je dois rester à ma place. Je ne vais donc pas vous parler de tous ces vins. Je ne suis pas assez « pointu » pour connaître et expliquer dans le détail, les subtilités de chaque Climat et vigneron. S’ajoute à mon inexpérience: mes goûts, le style de vin que j’aime, mes références gustatives, les plats de mon enfance etc… Alors, la seule information qu’il va ressortir de cet article ce n’est pas ce qui est bon mais ce que j’ai aimé. D’ailleurs confier le choix du vin à des experts, n’enlève-t-il pas toutes ces références ? ne pose-t-il pas sur votre palais le goût d’un autre ?

Cependant, j’ai trouvé qu’en dégustant à l’aveugle les 17 vins blancs, mes préférences allaient pour des vins qui ont déjà une bonne réputation. Un Chablis Grand Cru Valmur est plus facile à boire qu’un Chablis Les Clos (si on les déguste jeune). Un Chevalier Montrachet vous transporte et vous ne redescendez sur terre que le lendemain matin.

Verdict : J’ai vraiment adoré le Chablis Valmur de chez Broccard, il avait une tension qu’il garde pendant tout le parcours en bouche. Mais, il était aussi assez tendre et accessible. Je ne sais pas comment ce vigneron fait car l’équilibre était bien maitrisé. J’ai beaucoup aimé aussi le Chablis Vaudésir de chez Henri Villamont même si je l’ai trouvé un peu plus ferme dans ses appuis.

Chablis Grand Cru Valmur 2011 de chez Brocard

Chablis Vaudésir de chez Henri Villamont

 

Un petit mot pour mon 1er verre de Chevalier Montrachet de chez Bouchard Père et Fils qui m’a ouvert la voie vers l’amertume des grands vins blancs de Bourgogne. Bien sûr, il était, généreux dans ses parfums, tendre sur ses appuis et long en bouche, mais surtout il avait cette particularité que je n’avais pu expérimenter qu’une seule fois sur un Clos des Mouches des chez Drouhin (déjà bu ici), l’amertume maitrisée.

http://www.hdv.fr

http://www.brocard.fr/chablis-grand-cru-valmur-118

http://www.bouchard-pereetfils.com