Meursault Pacalet

Beaucoup trop simple ?

Pas facile de passer d’un Meursault de chez JOBART à un vin de chez PACALET (voir post précédent)

Ici bizarrement on est dans la pure tradition du Meursault: on retrouve le nez assez ferme, le côté soyeux et ample en bouche avec des touches de gras et beaucoup de puissance en fin de parcours. Je dis bizarrement car mon 1er Pacalet était plus novateur, plus original (ici) pour un Gevrey Chambertin.

Avec la remontée en température, des nouveaux paliers de sensations sont franchis. Mais on reste sur quelquechose de classique et d’accessible. Malheuresement Pacalet n’est pas donné et donc sachez que pour ce prix, le vin dégusté n’est pas exceptionnel, juste très bon.

Déjà bu avec de praires au four (un régal)

http://www.philippe-pacalet.com