300 ème Article !!!!!! 

 

C’est avec une très grande excitation qu’on a ouvert cette bouteille apportée par un ami. Et pourtant, au départ, le nez était court et assez plat… Ensuite malgré un parcours en bouche assez droit  j’avais comme une mini déception.

Puis, on l’a laissé remonter tranquillement en température (le temps de préparer mon plat principal et les tapas » d’apéro). Au 2ème verre, tous les éléments étaient réunis. J’ai d’abord senti un nez ferme mais court. Puis, un parcours en bouche, complexe, long. Mais, je ne retrouve pas vraiment les appuis traditionnels du Meursault (le côté gras et beurré en bouche).

Verdict: d’une plus grande complexité. Cela me laisse perplexe et sans avis immédiat. Il faut noter qu’il s’agit d’un millésime 2006 (8 ans) et donc, il perd ce côté facile à boire que possède les jeunes Meursault que j’ai plus souvent l’habitude de goûter. Je trouve que le Meursault devient plus complexe avec le temps et cela le rend difficilement reconnaissable.

Dejabu avec:

Tapas, cochonnaille

Plus d’infos sur le vigneron ici

prix moyen ici