Le vin parfait existe -t-il ? Peut-être mais il faut le carafer…

J’ai gouté ce vin dans mon troquet préféré à Paris dans un contexte de retrouvailles entre amis en début de week-end. Selon le vigneron sur son blog: « Un vin extraordinaire, premier millésime en biodynamie, qui livre toute sa vitalité au premier nez et toute son énergie à la première mise en bouche« . A la 1ère mise en bouche, j’ai surtout senti qu’il fallait le carafer. Ensuite, peu de nez dans le verre, une couleur classique pour un Bordeaux. Ce vin est bien équilibré, très agréable en longueur avec un savant mélange entre les tannins et l’acidité.

Je suis sous le charme et comme dirait Jean Luc Petitrenaud: « Bravo l’artiste ». J’ajoute que le père du vigneron était présent au salon des vignerons indépendants de ce week-end. J’ai pu discuter avec lui, la culture en biodynamie date de 2004, avant il s’agissait d’un culture classique. J’ai pu goûter les années 2001 (très plat) 2004 (mieux mais pas au top) 2007 (un peu mieux) et bien sûr j’ai goûté à nouveau l’année 2005 qui est largement au dessus.

Site du chateau (ici)

déjabu avec:

Un mont d’or au four

Charcuteries