une envie soudaine de déguster un pinot noir d’Alsace un vendredi soir ?

Au nez c’est vraiment nerveux, ça chatouille, ça pique les narinesDans le verre la couleur est assez foncée. Au goût, les appuis sont différents de la Bourgogne on retrouve le côté confit, le côté nerveux du nez mais les tannins emportent ces 1eres sensations vers quelque chose de nouveau mélangeant plus de nervosité et plus d’astringence.

J’ai testé avec de la cochonnaille le mélange fonctionne parfaitement. Avec des cotes d’agneau…? Pas top.

Le jour d’après (le samedi soir donc), j’ai testé ce vin avec des asperges blanches (vinaigre+hulie d’olive et un peu d’oignon rouge hachés finement) et là….. BOOOOOUUUUUMMMMMM! je suis tombé en amour pour ce vin.

Après une journée posé dans ma cuisine ce pinot était devenu plus doux, plus soyeux tout en gardant sa fermeté.

C’est alors là que la confusion avec un vin de Bourgogne est possible. La seule différence serait selon moi sur l’astringence.

Dejabu avec :

Cochonnaille (bien)

Côtes d’Agneau (bof)

Asperges (magnifique)

A ne pas confondre avec le Berghain 🙂 ok Serge ? Ici on est en Alsace 🙂

http://www.berghain.de

Pas de site du vigneron mais une bon site web pour en savoir plus ici

Où trouver ce vin à Paris ?  http://www.levinentete.fr demandez-le à Sylvain THIEBLEMON.