Quand c’est trop nature, il n’y a plus grand chose…

Je me souviens de cette journée, il avait fait beau du matin au soir et par conséquent, pas simple de trouver une table (au soleil) en terrasse d’un troquet parisien.

Finalement, on s’est posé (à l’ombre) au Garde Robe des Batignolles. Il s’agit de la 2ème adresse du Garde Robe (Métro Louvre Rivoli) qui fut longtemps mon repère du jeudi soir. Il y a tout ce qu’on aime, une bonne carte de cochonnaille, des incontournables comme leur Burrata ( « … désolé on en a plus… »), ou bien le Filet Mignon Fumé… etc…

Un verre de « Nature » ? j’ai pas vraiment aimé. (Assemblage Sylvaner et Pinot blanc) ce n’est pas vraiment mon style… Pas trop de goût, pas trop de nez, la bouche qui pique un peu (ce qui n’est pas mauvais signe).

Dejabu avec Mozarella et Burata, tomates, roquettes, huile d’olive.

http://www.20dalsace.com/pages/meyer.htm

Où trouver ce vin (pour faire plaisir à Suzanne !!!) au garde de robe des batignolles