Te voglio bene….Angiolino

Il y a une vraie identité nature que l’on reconnait immédiatement, comme pour le petit têtu (déjàbu ici) mais en plus sec. Il se rapproche plus en fait d’un domaine Combier en Saint Veran (déjàbu ici). A l’évidence c’est un vin sur la légèreté, très agréable avec un nez discret. La suite c’est un petit goût sec qui reste sur tout le palais avec une petite amértume sur la fin de bouche. J’ai testé avec une bonne salade de pousse d’épinards et l’incontournable mix : Mozza + Huile d’Olive + Vinaigre balsamique…… FABULEUX!!!!

Je l’avais déjà bu en rouge et j’avais trouvé son vin dégueulasse (ici). Comme quoi, je ne suis pas sûr que l’on puisse à la fois être un magicien du vin blanc et un ténor du vin rouge (débat commencé ici).

Cépages: Garganega blanc et Trebbiano

http://angiolinomaule.com