Un grand merci Alexandre !

Il faut toujours essayer de chasser les idées reçues. Souvent en France on est peu chauvin et l’on croit que nous sommes les seuls à faire du bon vin. J’ai déjà eu ce débat avec de fous des vins d’Alsace qui n’ont jamais pris le temps d’aller goûter les Riesling d’Autriche ou de Nouvelle Zélande: « A quoi bon, je n’ai pas déjà le temps de gouter tous les vins de ma région alors prendre le temps d’aller déguster les vins du monde… » Je pense qu’il s’agit d’une erreur de débutant (ça y est je deviens un donneur de leçon aïe aïe).

Lors de mon voyage au Canada (à suivre ici) j’ai rencontré Alexandre fou de vins comme moi et il m’a gentiment offert ce vin. J’ai ensuite gentiment et patiemment attendu le bon moment pour l’ouvrir et maintenant il s’agit de trouver les mots pour vous expliquer l’émotion rencontrée.

Verdict: Couleur très « or » avec un nez c’est vraiment miel comme si les 20 abeilles déchargeaient du miel sur votre palais. Au goût c’est épais mais pas fort en alcool alors que justement il y a un incroyable en parcours en bouche!  Le goût est très ferme et intense parfois j’ai l’impression de boire coteaux du layon mais……d’autre fois un bon Sauternes. Le grand écart des saveurs.

http://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-de-glace/20-bees-vidal-2012/11156975