Par la couleur de son contenu, la bouteille ne ressemble pas aux autres,: de l’or « vieux » avec des teintes sombres et opaques.

C’est une rupture avec les classiques vins liquoreux que j’ai pu déguster jusqu’à présent.

Verdict: Le nez est bien équilibré il a dû être puissant il y 16 ans mais il ne l’est plus. Au goût c’est gras et très long en bouche avec un parcours fait exprès pour vous perdre car c’est un mélange d’acidité et de textures soyeuses… Il y a un côté Château Guiraud (déjà bu ici) mais avec des repères plus accessibles et plus simples. On pourrait boire un verre sans se rendre compte qu’il s’agit d’un vieux millésime… J’ai beaucoup aimé.

Merci à toi #Hugo d’avoir ouvert cette quille !

Vivement la prochaine…

http://www.lafaurie-peyraguey.com