Un monument….pas au bon moment

Avec un grand vin de Bordeaux, c’est toujours un peu compliqué: le vin prend une autre dimension, on sort du côté découverte et naïveté pour aller vers des certitudes. Un peu comme ceux qui arrivent à New York pour la 1ère fois.  Cette ville est dans notre imaginaire depuis l’enfance. Que notre enfance soit celle de Claude Nougaro ou de Jay-Z.

Avec les grands vins c’est la même chose, on ne découvre pas, on vient confirmer ce qui est déjà écrit par un critique gastronomique, ou cité par un classement des meilleurs vins du monde etc… Notre imaginaire de ce vin est fait par les autres. Son goût disséqué par Parker, son nez illustré par « Les gouttes de dieux »….

Alors, il nous reste quoi ? LE PRIX ? et la frime d’apporter une bouteille aussi cher à table ? Le bonheur de partager ce bon repas ?

Mouais… pas suffisant selon moi pour avoir du plaisir avec un vin…Bien sûr, vous trouverez toutes le informations sur l’année 2004. Et puis il y aura ceux qui vous diront : « Mais tu l’as ouvert trop tôt, il fallait le garder encore 10 ans ». Bref, les « grands » vins de Bordeaux c’est compliqué. Et encore ce n’était qu’un petit des grands vins de Bordeaux :).

Verdict : Le nez était vraiment incroyable tout en harmonie, en finesse et complexité. En bouche c’est puissant ample, je dirai un peu confortable. Mais après…….et bien on s’ennuie un peu c’est pas terrible. On a essayé de le laisser se reposer un peu…rien à faire. C’est trop tôt si vous en avez plusieurs bouteilles, je vous conseille de les garder bande de veinards….Moi c’était ma dernière.

Dejabu avec

Risotto aux safran et aux truffes

http://www.mission-haut-brion.com/