La force du Riesling est de faire le grand écart….

Je ne sais pas si faire du Riesling en Alsace est un sport de combat, mais quand on déguste un verre de Riesling de chez Kreydenweiss on est bluffé par cet art de manier les contraires. Comment être tendre et nerveux sur le palais ? Comment être frais en saveur et conserver cette longueur en bouche ?

Je ne sais pas. Je ne suis pas vigneron. Moi mon truc c’est de goûter et d’exprimer ce que j’ai ressenti.

2009 en Alsace est une année avec beaucoup de soleil…. Une année « solaire » dit Olivier Poussier Meilleur Sommelier du Monde (ici)  et bien ce qui à pu réussir à tous les vignobles du bordelais (2009 étant selon les experts, une année exceptionnelle en bordelais), je ne suis pas sûr que ce soit une bonne chose pour l’Alsace…. J’ai trouvé ce vin plus « court » et moins acide que le même Riesling en 2010 . Ce vin reste tendre et généreux mais il manque ce petit quelque chose…. J’ai moins d’émotions (même si j’en ai eu quand même).

C’est bien mais je préfère le 2010.

Déjabu avec les plats suivants @ BAL CAFE (ici) l’accord était parfait.

Salade de petits pois lardons et palourdes

Tranche de lard mijoté façon « tajine ». 

J’ai changé de téléphone et les photos sont incroyables non ?

Site du vigneron:

http://www.kreydenweiss.com/

Site du restaurant:

http://www.le-bal.fr/