Il n’est pas fréquent de boire une de ses bouteilles….il faut dire que le prix de vente est rédhibitoire. Alors, lorsqu’on décide de l’ouvrir on est obligé de devenir l’organisateur d’un évènement. Je savais quels verres aller recevoir ce breuvage, quel était la composition du menu etc…..Un vrai maniaque.

 Selon ma caviste, 2001 est la 1ère cuvée de M. Pacalet sous son nom. 

IMG-20120517-00513

Verdict : Couleur trouble ce qui permet de suite de reconnaître que c’est un vin « nature ». Ensuite, on est en Gevrey Chambertin on s’attend donc à un vin puissant et bien c’est un vin…..puissant pas de débats sur ce point.

Au nez c’est assez léger et subtil avec selon moi, une petite odeur de framboise « vieille ». En bouche, je peux imaginer si je l’avais dégusté jeune, il aurait fait ressortir les tannins de manière forte quoique maîtrisée. Alors que là, plus de 10 ans après sa mise en bouteille, le vin reste quand même assez nerveux et explosif en bouche avec une bonne présence d’alcool pour lui donner toute sa puissance. Donc, c’est bon mais ce n’est pas la révolution quand même, il reste vraiment dans la tradition des Bourgognes dégustés simple, discret et qui ne sont pas là pour prendre le dessus sur le plat. Si on me l’offre je dis oui mais mon budget ne me permet pas de commander une caisse de 12 (dommage…).

Déjà bu avec:

Salade de pignons de pins et  avocats vinaigrette balsamique (au top)