On peut dire que ça commence mal…. Je ne sais pas si vous avez déjà essayé d’apporter un vin dans un restaurant parisien…. Moi j’ai tenté l’expérence au restaurant « Les Puces » rue Legendre à Paris 17. On peut dire que l’accueil était froid…

Ambiance:

Moi: Bonjour j’ai un ami qui m’a offert une bonne bouteille de vin et on souhaiterait la déguster à table c’est possible ?

Le serveur: Euh… attendez….euh… je vais demander à mon Patron…..

Là arrive un « Patron« , le regard droit, la démarche de celui qui n’a pas le temps de faire du « sur mesure » à chaque table… Il parcoure d’un regard la table. J’imagine que dans sa tête de « Patron » la calculette intégrée à son cerveau s’active…… « 3 Mecs avec un bon vin…Je perds sur ma marge du pinard (3 fois le prix d’achat environ NDLR), mais avec de la chance, je vais pouvoir leur proposer une 2ème bouteille…. mais moi s’il ne prennent pas de dessert, je « gagne » pas d’argent sur cette table…. »

Le patron: Je suis d’accord pour vous l’ouvrir mais c’est 10 euros de droit de bouchon

Moi: ok super merci beaucoup monsieur… En revanche on pourrait avoir des verres à pied un peu plus grand ?

Le serveur: je m’en occupe…..

Ah…. on va pouvoir déguster. Voilà, ce que donne la tentative d’apporter son vin au restaurant…..

Désolé pour la photo un peu flou. 2ème cru classé et second vin de la maison Brane Cantenac. Attention Chateau à ne pas confondre avec Catenac Brown ou bien Boyd Cantenac…. Hum…… Bref, après tout ces salamalecs, on parle un peu du vin ?

Verdict: Superbe nez à la fois puissant et harmonieux. Il faisait trop sombre pour apprécier la couleur du vin. Au goût, on l’a d’abord carafé (ce qui n’a pas été simple de demander un carafe dans ce restaurant), ensuite, c’est assez doux au début. Puis, arrive un goût un peu vert avec des tannins puissants. Je pense qu’il faut attendre encore quelques années avant de déguster un tel vin……

Dejabu avec:

Ravioli aux foie gras (très bonne)
Onglet de boeuf (parfait)

D’autres avis sur le restaurant (ici)