Un 1er pas dans la complexité de l’Alsace.

A chaque fois que je crois avoir enfin compris quelque chose aux vins, je me prends une (nouvelle) claque gustative. La claque du jour (et c’est peu de le dire) est en Alsace. J’avais déjà été surpris au restaurant par un autre Riesling (déjà bu ici), mais là, on est sur quelque chose de différent. La couleur de ce vin est le courant d’air qui précède la claque: de tels reflets d’or dans le verre… l’impression de porter en bouche un vin liquoreux…

Puis vient la claque incroyable, fabuleuse le nez: il est ample, aux parfums de fruits légèrement confits, puis une attaque un peu épicée vient toucher le fond de vos narines pour les réveiller avant de déguster. Cette odeur d’épice est tellement présente qu’elle vous accompagne durant tout le parcours en bouche (verre à pied indispensable si l’on veut avoir une émotion pure).

Au goût c’est gras, c’est sec, c’est épais, c’est droit…. je suis perdu….. et ce sont les suites de la claque, on sort un peu sonné, un peu aveugle mais tellement vivant. Si vous vous sentez perdu par un vin blanc à l’aveugle, il y a des chances que ce soit un Riesling. Une belle complexité qui me fait penser à un moteur de machine: tant que ça marche pourquoi regarder à l’intérieur pour savoir comment c’est fait ?

Alors je ne vais pas m’étendre plus longtemps sur la description. En Bio-Dynamie depuis 1989 issue d’une famille de vigneron depuis plusieurs siècles, vous l’aurez compris en fermant les yeux pendant la dégustation, vous voyez les collines d’Andlau (où le vin est fait) et vos pieds communique avec le terroir, votre esprit est déjà beaucoup plus loin.

Allez-y les yeux fermés et écouter le silence à table lorsque le vin est servi (frais) dans les verres… c’est pas beau ça ?

Déjabu avec

Des sushis (au top)

Un foie gras maison (au top si vous n’êtes pas fan comme moi des vins trop liquoreux)

Une viande froide avec des légumes vapeur (encore une fois au top)

http://www.kreydenweiss.com (un site 2.0)