Un peu court….

Il ne faut pas confondre Bouchard Ainé & Fils avec Bouchard Père et Fils même si dans les faits il s’agit de la même famille à l’origine. Comme dans toutes les familles il y a des petites frictions et des empoignades… Sauf qu’au 18ème siècle Antoine Joseph Philibert s’embrouille avec son fils Ainé Michel, qui claque la porte et fonde la maison Bouchard Ainé (d’où le nom de la Maison de négoce! Pas con le fils, il voulait quand même profiter de la marque du père…. un peu comme si le fils Leclerc lançait une enseigne de grande distribution Leclerc Ainé et fils….MDR….il y avait pas le droit des marques à l’époque avec sa notion large de « marque notoire ») et s’en suit une guerre entre les deux maisons de négoce pendant des années….(plus d’infos ici).

Verdict: Je l’ai carafé 2 heures avant et dans le verre le peu d’odeur que j’ai pu sentir était  fine et agréable. La couleur dans le verre est framboise et donne l’impression d’un vin léger. Au goût ce vin est bon mais plus sur l’avant du palais avec un faible parcours en bouche. En gros: c’est un peu court en bouche (lui aussi grrrr….).

Dejabu avec:

Calamar à la carbonarra (pas mal comme accompagnement du vin).

http://www.bouchard-aine.fr/