Ouh lo lo c’est très très bon !

Plus je découvre les vins et plus je me rends compte que c’est (à mon sens) dans le vin blanc qu’existe la plus grande palette d’expression: plus de finesse, plus de diversité tant sur le nez que sur le parcours en bouche. Et encore je ne goûte principalement que des vins jeunes. J’ose à peine imaginer une fois qu’on laisse vieillir sa bouteille 10 ans et plus dans sa cave…..

Prenez par exemple ce vin d’Alsace: « Vorbourg » Grand cru en 2008. C’est une véritable claque dans mes repères gustatifs. Une superbe acidité à la fois fine et intense, un peu de gras à la péripherie. C’est assez difficile à décrire car il y a bien la forte acidité que j’adore (cependant moins acide que le riesling allemand Armand Kabinet déjà bu ici) mais c’est comme si cette forte acidité était enrobée de douceur.

En fait c’est un peu comme un carré de chocolat rempli de morceaux de fruits confits ayant encore une vraie intensité à l’intérieur.

Au top et à essayer d’urgence.

Culture confiture (moins on en a plus on l’étale): « Le terme « Vorbourg » est une déformation de « Vorberg », qui signifie avant-mont, décrivant ainsi la situation géographique de ce coteau, premier contrefort des collines subvosgiennes de la région de Rouffach. Son sol (argilo calcaire) est recouvert dans les parties avales d’une couche superficielle de loess. L’exposition est sud-est et sud ». (Extract du site web du vigneron).

Site du vigneron: http://www.mure.com

Dejabu avec: 
Soupe de lardon au flagolet
Poulet baie de grenade

@ Frenchie (http://www.frenchie-restaurant.com) super acceuil !