L’autre Maître du Morgon.

Une belle couleur très douce et tellement attirante. Une belle mais légère odeur dans le verre. Le terme un peu utilisé à tort et à travers qui me vient à l’esprit est: gouleyant (c’est ce qui se dit d’un vin agréable, frais et léger). Cépage 100% gamay, au goût ce n’est pas une explosion en bouche mais un concentré de fruit avec une belle maîtrise de la répartition de l’alcool. Les tannins sont légers mais présents.

Culture confiture:

Le terroir du Morgon est en hauteur (le point le plus haut à savoir le Mont de Py est à 352 mètres), légèrement incliné vers l’est et il est composé de schistes (terme générique pour désigner les roches à débit feuilleté) décomposés, appelé « roche pourrie ». Lorsque l’on boit une vieille bouteille de Morgon, le goût du vin devient plus sombre plus « fruits confits ». On dit de ce vin « vieux » qu’il « morgonnent ».

Plat choisis:

Pot au feu (parfait comme accompagnement).

Site d’un bloggeur ami du vigneron ici