« Le vin est mort…. et il n’y a pas que le vin…. il y a les fromages aussi » (Aimé Guibert)

 

« Could I take glance at the Wine list please ? « . On ne boit pas un Daumas Gassac par hasard, encore moins dans un restaurant étoilé à NYC. La carte était vraiment très bien faite et parmi les nombreux choix j’ai eu envie de marquer cette escapade à NYC (où chaque pas est un étonnement, une surprise, une claque…..) d’un goût que je connais. Alors, pour cela de temps en temps un bon vin du Sud c’est un vrai régal…

Dans le verre, une belle couleur rouge qui me rassure, me conforte ensuite, une odeur épicée voire très épicée, lourde mais superbe…. C’est un peu comme lorsque l’on sent un parfum (eau de toilette) d’hiver…. une odeur épaisse, velouté, soyeuse….à la différence que si l’on laisse son nez dans le verre, l’odeur vous pique ! Etre loin de chez soi et pouvoir retrouver des couleurs et des odeurs connues…. Un petit plaisir agréable et que l’on peut partager…… Bref ! ça commence bien en tout cas.

Je l’ai goûté dès l’ouverture et bien Ouh lo lo, c’est du lourd… Il s’agit d’un vin à base des cépages suivants :Cabernet Sauvignon 80% Merlot 7% Petit Verdot 6% Pinot noir (4%) Syrah (3%) par conséquent, il vaut mieux attendre un peu avant de le boire. A l’ouverture le vin explose en bouche et l’on sent plus l’alcool que le reste. Au bout d’une demi-heure le vin était déjà plus doux et plus agréable et il dévoile toute sa longueur de son parcours en bouche et la largeur de ses tanins. La touche finale reste tanique sur la langue.

Il y aurait beaucoup de choses à dire sur ce vin et sur le vigneron respectueux qu’est Monsieur Aimé Guibert (mais d’autres l’ont fait mieux que moi et le copier/coller j’évite autant que je peux). Il faut goûter ce vin pour se rendre compte à quel point le vin bien fait c’est un vrai bonheur pour les papilles.

Site du vigneron ici

Plats choisis:

Filet d’agneau et ses légumes (un régal au restaurant le Corton NYC site ici)