Meursault beaucoup Albert Camus…..

J’ai goûté ce vin avec mes meilleurs amis autour de la table chez moi…. On peut dire que l’histoire commence par la fin… En effet, si vous êtes dans de bonnes conditions pour déguster (bonne ambiance, les amis, la musique etc…) qu’importe le goût du vin puisque vous êtes heureux.

Ce vin est un Meursault une appellation qui prend le nom du village (et du terroir associé) sur lequel pousse le raisin (voir carte ici)! Il s’agit d’une appellation à 95% CHARDONNAY (voir wiki-site ici).

Dans le livre « L’étranger » , Albert Camus raconte avec des mots simples et des phrases courtes comment un homme peut donner l’impression d’être étranger à lui-même. Avec ce vin c’est tout le contraire, il fortement ancré dans son terroir et pour cela le CHARDONNAY est parfait. Sa couleur est claire, son nez est léger mais d’une parfaite finesse voire un peu complexe. Pour être plus précis, le bouquet prend tout le nez et ne pique pas. Son goût est long et un peu épais en bouche, mais ce qui à mon sens caractérise ce vin (car ce n’est pas la 1ère fois que j’en bois…) c’est sa parfaite maîtrise de l’amertume. A la fin du parcours en bouche cette amertume est agréable, elle devient un élément qui joue son rôle dans la partition, toujours dans le bon tempo, sans prendre le dessus…. Bref, une belle découverte et qui prouve que l’on peut être heureux en dégustant mais conserver un regard (un peu) critique.

Site du vigneron ici

Plats choisis:

Un risotto aux légumes (parfait:))

http://www.caves-ropiteau.com/caves_ropiteau_meursault/fr/nos_vins.htm