Qu’est-ce qui vous ferait plaisir Monsieur ? Un verre de Bourgogne si cela était possible…2/2

Si vous n’avez pas l’habitude de boire du bourgogne je vous conseille de goûter ce type de vin un jour où vous êtes particulièrement heureux. Car, il faut être disponible pour un vin de cette finesse. Pour mon 2ème plat dans ce restaurant chic de Grande Anse (cf.1/2 ci-dessous), le sommelier me propose un Nuit Saint Georges de monsieur Marchand (même année à savoir 2006).
La couleur est plus foncée que pour l’Aloxe Corton goûté précédemment. L’odeur est un peu trop épicée à mon goût (si l’on reste trop longtemps le nez dans le verre on a les yeux qui piquent). Au goût, c’est du grand art: souple comme une aile d’avion, parfaitement équilibré du début à la fin; bien tannique en début de bouche, une bonne acidité sur le palais, un légère amertume à la toute fin. La puissance de ce vin s’accordait parfaitement avec mon plat de viande de boeuf avec des patates douces.
On ne peut se lasser d’un vin comme celui-ci. En bonne compagnie, ce vin se boit sans s’en rendre compte. Bravo Monsieur Marchand, enfin un vin qui remplit sa fonction: accompagner un bon moment sans devenir le centre de toutes les attentions, est-ce cela que l’on appelle la modestie ?

Plats choisis:
Viande de boeuf du cirque de Mafate avec des patates douces et des carottes.
Sauce au vin rouge.