Une valeur sûre….?

Après une pièce de théâtre épuisante (2h45) au Théâtre de l’Odeon, mon pote avait choisi un restaurant du quartier  très réputé pour les gens qui vont y manger. On choisit le menu plat-dessert à 24 euros (pas cher pour le quartier/ ni pour le resto d’ailleurs) et on se tourne ensuite vers la carte des vins. Il s’agit d’une carte très 6ème à mon sens: on y trouve à la fois des petits vins de soif comme du Saint Nicolas de bourgueil ou bien du Côte du Rhône que du Pommard de chez Olivier Leflaive (un peu cher quand même: 65 euros). Il y en a pour tous les goûts, les touristes qui veulent se faire plaisir ou bien les habitants du quartier qui ne veulent pas cuisiner et qui souhaitent juste un verre de jaja avec leurs plats.

Bref, on est jeudi et il reste le vendredi à bosser alors on se décide pour une demi bouteille de vin. Et là quel bon goût du patron (ou de la patronne) d’avoir mis sur la carte une 1/2 bouteille de Pessac Léognan du Chateau Coucheroy 2006. Il s’agit d’un vin facile à boire dans le sens d’un vin qui fait rapidement l’unanimité. Une petite odeur épicée, une bonne couleur rouge rassurante car elle correspond à ce que l’on peut attendre d’un bon rouge qui va bien. Pour le goût, il y a une petite amertume sur le palais mais elle s’atténue ensuite…

Bon alors verdict plutôt positif car lorsqu’on a finit la bouteille j’avais envie d’en reprendre une…. Mais bon j’ai commandé une bouteille d’eau.

Comme quoi on être un gros producteur de vin, faire un vin d’assemblage (50%Merlot/50% Cabernet Sauvignon) avoir des Winemaker dans sa cave et faire les choses sérieusement ?

A suivre….

Plats chosis:

Soupe de petits pois (un peu trop salé)

Saucisse de morteau et lentilles (top !)

Breaking news, j’ai dégusté le millésime 2010 de ce vin. Et bien j’ai été déçu pas terrible!!!