Première rencontre avec un vin italien en Toscane au restaurant del Felgioli à Florence (fermé le Samedi).

Dans une atmosphère typiquement italienne (menu en italien) j’ai pris plusieurs demi-portions de leur plats.

Pour le vin, j’ai pris à la place de l’éternel Chianti (que j’ai goûté plus tard durant le séjour), un Rosso di Montalcino. J’avais déjà eu l’occasion de goûter ce vin au cépage 100% Sangiovese. La variété de vin produit en Italie à base de Sangiovese, est très importante. Il est difficile d’établir des critères communs au regard de la quantité de clones de Sangiovese existant.  On peut tout de même identifier le Sangiovese grosso du Sangiovese piccolo, adjectifs se référant à la taille des grains des raisins, mais n’ayant aucun critère qualitatif. On peut aussi identifier une belle réussite de clonage avec le Brunello. A l’époque je l’avais goûté à l’aveugle et c’était une vrai découverte. Au restaurant, j’avais le choix sur la carte entre deux bouteilles de cette appellation et j’ai suivi les conseils du serveur du restaurant. Il me propose un Rosso di Montalcino de chez BANFI.

Il s’agit d’un vin rouge d’une couleur sombre (bon il faut avouer que le resto n’était pas très éclairé). Une bonne odeur est présente au fond du verre, très épicée en conséquence on ne peut pas le sentir trop longtemps. Le goût est parfaitement équilibré, tout le long de la bouche, une bonne longeur et pas trop d’alcool en fin (un peu quand même).

Où le trouver sur Paris c’est ici. Environ 18 euros. Pour moi, ce vin a tout d’un grand.

Plats choisis:

Pomodoro,

Pates à la sauce tomate

Poisson en sauce tomate.